Vous trouverez dans cette rubrique nos commentaires sur l'actualité. Pour qu'ils soient accessibles au plus grand nombre, nous avons pris le parti d'ajouter des explications en notes de bas de page sur tous les sujets qui nous semblaient le mériter; si toutefois certains points vous paraissaient encore trop complexes, n'hésitez pas à nous le faire savoir.

Nous y avons joint les commentaires que nous avons adressés ces dernières années aux trésoriers d’associations caritatives avec lesquels nous étions en contact car il est souvent utile, pour bien en comprendre le sens, d’avoir l’historique de nos analyses.

Pour retrouver l’ensemble de nos commentaires sur un sujet, vous pouvez utiliser l’outil de recherche ci-dessous.


   Une crise morale et politique
    Avant d’être financière et économique

Bien sûr, la crise que nous traversons laissera des traces au niveau économique mais on peut penser qu’avec le temps, ces effets s’estomperont.

Il est peu probable en revanche que nous puissions faire l’économie d’une remise en cause du fonctionnement de nos sociétés si nous ne voulons pas que cette crise ne débouche sur d’autres, bien plus graves encore.

Car, avant d’être financière et économique, la crise actuelle est une crise morale et politique et tout particulièrement une crise de la morale de la politique, une crise de la morale des hommes et des femmes politiques.

Publié le 05/09/2011 Lire la suite 
 
   La crise est grave
    De la rigueur s'il-vous-plaît

La crise est suffisamment grave pour ne pas en rajouter. Nous avions déjà stigmatisé, lors du déclenchement des premières attaques spéculatives sur la dette de plusieurs états européens, début 2010, la complicité passive de certains médias qui relayaient des rumeurs infondées sur la situation économique de ces pays sans en avoir vérifié la cohérence mais, surtout, sans en comprendre généralement ni le sens ni la portée, créant ainsi un climat de défiance et d'inquiétude tout à fait malsain qui a permis aux opérateurs à l'origine de ces rumeurs (gérants de hedge funds et spéculateurs divers) d’accumuler une nouvelle fois sur le dos des citoyens des pays concernés des profits aussi substantiels qu’injustifiés.

Dans le même esprit, nous ne pouvons que condamner aujourd’hui la une du quotidien « Le Parisien » (et, donc, d’« Aujourd’hui en France », sa version pour la « province ») qui affirme : « L’Europe malade de ses dettes : L’inquiétude sur la capacité de l’Italie, de L’Espagne ou du Portugal à sortir de leur dette phénoménale agite les marchés, durement secoués toute la semaine. Les dirigeants politiques sont sur le pont pour restaurer la confiance ».

Publié le 06/08/2011 Lire la suite 
 
   Brossard S.A.
    Sœur Anne ne vois-tu rien venir ?
Lors de l’Assemblée générale du 11 décembre dernier, Guy Schumacher a répondu à une question d’une actionnaire sur la politique de communication financière de la société après la période des fêtes de fin d’année, que le Groupe s’efforcerait de publier les comptes du premier semestre « aussi rapidement que possible ».

Publié le 27/02/2009 Lire la suite 
 
   2009
    L'année du fourmilion
On peut considérer, en schématisant, que tous les pays sont constitués d’une classe moyenne, majoritaire, et de deux extrêmes, évidemment minoritaires et plus ou moins importants suivant que l’on se trouve dans un pays industrialisé ou dans un pays en voie de développement, à savoir les plus riches et les plus pauvres.

Dans un pays en croissance, où le niveau de vie moyen augmente, les flux se font du bas vers le haut et les individus les plus pauvres peuvent espérer, par leur travail, intégrer les rangs de la classe moyenne qui, elle-même peut espérer un jour passer dans la catégorie des plus riches. C’est ce qui s’est passé en France au cours de ce que l’on a appelé les trente glorieuses et qui a conduit certains à parler d’« ascenseur social ».

Publié le 29/12/2008 Lire la suite 
 
   Brossard S.A.
    Assemblée générale ordinaire du 11 décembre 2008
Si le Groupe a su réagir avec une certaine efficacité au déréférencement de ses produits par la centrale d’achat du Groupement Leclerc (le Galec), qui représentait une part significative de son chiffre d’affaires, sa situation reste fragile notamment à cause de son endettement excessif.

Publié le 20/12/2008 Lire la suite 
 
   Patrick Devedjian
    Ministre en charge de la mise en œuvre du plan de relance
Ministre en charge du marketing gouvernemental
Depuis l’annonce de la nomination, le 5 décembre dernier, de Patrick Devedjian en qualité de « ministre auprès du Premier ministre, chargé de la mise en œuvre du plan de relance dévoilé la veille à Douai » ( ), ceux qui n’ont de cesse de vouloir opposer le Président de la République et son Premier ministre affirment que cette décision est une nouvelle démonstration de la volonté du premier de court-circuiter le second. Nous ne partageons nullement cette opinion, bien au contraire.

Publié le 15/12/2008 Lire la suite 
 
   Il est urgent d’agir
    La transparence des O.P.C.V.M., l’Allemagne et les C.D.S. sur les Etats
Rien n’a changé
Les professionnels de la finance ont tort de ne pas mettre en œuvre les mesures que nous préconisons en matière de transparence et de gouvernance des activités de gestion pour compte de tiers. Et les pouvoirs publics ont tort de ne pas leur imposer de le faire.

Pour mesurer l’ampleur de l’enjeu, il faut se rappeler que, une fois terminée la période (qui ne peut être que transitoire) pendant laquelle les Etats vont accorder leur garantie à toute une série de transactions, ce sont les capitaux des épargnants qui vont de nouveau financer l’économie (les entreprises mais aussi la dette des Etats) et donner aux banques les moyens de remplir leur mission d’intermédiaires financiers.

Publié le 12/12/2008 Lire la suite 
 
   Rodriguez Group S.A.
    Résultats de l’exercice 2007/2008
Vers un naufrage ?
Comme nous le faisions remarquer dans notre commentaire du 30 juin 2007, la direction de Rodriguez Group S.A. n’a anticipé ni la crise actuelle ni son ampleur et les résultats de l’exercice clos au 30 septembre 2008, publiés le 14 novembre, en portent les stigmates.

Publié le 17/11/2008 Lire la suite 
 
   Barclays
    Bonne nouvelle
Le Groupe Barclays mène actuellement dans la presse française (1), par l’intermédiaire de sa filiale Barclays Global Investors, une campagne institutionnelle dans laquelle il indique : « Vous devez tout savoir, telle est notre devise » et ajoute : « Pas de surprise, rien que de la transparence ».

Publié le 14/11/2008 Lire la suite 
 
   Natixis
    Le font-ils exprès ?
Natixis indique dans un communiqué de presse publié ce jour : « A la suite des informations du journal La Tribune de ce jour, Natixis tient à démentir l’existence d’une perte d’un milliard d’euros, comme suggéré dans l’article, au titre des activités de marché du mois d’octobre ».

Publié le 12/11/2008 Lire la suite 
 
Page(s) : 1 2 
 
Réactions
Épargnants
Vos réactions sont les bienvenues

Vous venez de prendre connaissance du site de l'Aidea et souhaitez nous faire part de vos réactions quant à son contenu, de vos idées d'articles ou collaborer à la vie de l'association ?
Alors, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse ci-dessous (les meilleures contributions seront mises en ligne).

> reaction@aidea-france.org
Publié le 26/10/2008